C’est Harold Pinter qui m’a fait découvrir le travail d’Oliver Sacks grâce à sa pièce « Une Sorte d’Alaska ». Ses livres ont inspiré « La Mémoire du Détail » (voir « auteur », puis « théâtre ») pour laquelle j’ai choisi de mettre cette citation en épigraphe:

« Pour ramener le sujet humain au centre du débat – le sujet humain affligé, souffrant, luttant – il faut approfondir le dossier médical jusqu’à en faire une histoire ou un conte… »

Oliver Sacks, « L’Homme Qui Prenait Sa Femme Pour Un Chapeau »